samedi 14 juillet 2007

Les médias français acclament le couple Sarkozy, l'Union Européenne commence à déchanter

C'est tout simplement hallucinant. Les médias en France n'arrêtent pas de nous parler de notre président qui est sur tous les fronts : à Bruxelles lundi dernier pour une opération couronnée de succès (lisez bien les éloges de TF1), puis Alger le lendemain, au Finistère, à Malakoff après la tuerie de la gendarmerie... Il est partout. Il invite Lang à diriger une commission, il pousse Strauss-Kahn à être au FMI, il provoque une fuite de tous les socialistes qui en ont marre de ne rien faire... pour encore mieux les empêcher de voir ses failles et contribuer à leurs divisions.
Et pendant ce temps, Cécilia prend l'initiative de rendre visite aux infirmières Bulgares emprisonnées en Lybie. Ce qui a été globalement salué par les médias français.

Sauf que.

Le Libé tient un autre son de cloche avec ses douze ministres en colère contre Sarkozy. Notre Président s'y serait fait remonter les bretelles. Certains ministres, engagés à équilibrer leur budget pour 2010, comprennent mal que notre hyper-président parle de 2012 en prétextant les économies sur du long-terme de ses mesures tout en préparant plus de 13 milliards de cadeaux fiscaux durant l'été. Le Monde a également écrit un article qui va dans ce sens.

Concernant Mme Sarkozy, l'Express souligne l'agacement de l'Union Européenne sur son déplacement spontané en Lybie. Certains pensent que c'est encore l'hyper-président français qui cherche à ramener à lui ce sujet. Notre Président ne s'en cache d'ailleurs pas : "elle a été envoyée par le président français « en tant que mère » pour exprimer le soutien de la France aux enfants" (toujours d'après Le Figaro).

Dans une Europe à 27 membres, le dirigeant d'un de ces pays commence à prendre un peu trop l'habitude d'agir à l'américaine.