dimanche 4 novembre 2007

C'est dit : le département des Hauts-de-Seine n'est pas une vache à lait !

Et toc, les associations n'ont qu'à mieux se tenir car Patrick Devedjian ne se laissera plus faire ! C'est ce qu'il a dit dans une interview accordée au Parisien le vendredi 26 octobre (merci le cache de Google).
En effet en ces temps de rigueur budgétaire (inversement proportionelle aux revenus des entreprises de la Défense - Total, EDF, Société Générale, France Télécom... cet article du Figaro daté du 7 mars dernier en dit long sur les bénéfices de 2006), vous comprendrez que les associations caritatives et humanitaires doivent se serrer la ceinture. En plus c'est connu, ce n'est pas économiquement rentable.
Du coup le Secours Populaire (de 54 673 € en 2006 à 30 000 € en 2007), la Banque alimentaire (de 45 735 à 30 000 €) et enfin les Restos du Coeur sont priés d'aller frapper à la porte ailleurs. Allez hop, circulez, le département est pauvre et y'a rien pour vous ici ! Ah oui, et le SAMU aussi ça ne sert à rien (à part pour les pauvres). Objectif du département : arrêter les subventions pour 2009 !

Et comme le dit si bien Patrick, le département fait des efforts énormes, plus à gauche que les communistes du 9-3 ou du 9-4. Il fallait qu'on l'entende dire pour se sentir rassuré !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu devrais faire une copie écran du cache de google, si le Parisien a effectivement retiré cet article, il disparaitra du cache de google dans quelques heures/jours...

Teddy
www.mon-rouen.fr

Christophe a dit…

Oui, j'ai pris mes précautions ;)

J'utilise le cache Google, mais je possède l'article au format PDF. Je peux l'envoyer par email à toute personne qui me le demande directement via ce formulaire.