mercredi 14 novembre 2007

Mouvements contre les grèves : les journalistes de l'AFP interprètent les groupes Facebook comme un repère de l'UMP

Ce soir je vais sur Google, section Actualités. Je fais une petite recherche sur "grèves" afin de voir ce qui se passe et voilà sur quoi je tombe : une dépèche de l'AFP !


Sur Facebook, des groupes anti-grèves animés par des jeunes proches de l'UMP

PARIS (AFP) — Les grèves touchant les transports publics, les universités et bientôt la fonction publique, ont suscité sur le réseau de socialisation Facebook la création de groupes hostiles à ces mouvements sociaux, souvent animés par des jeunes proches de l'UMP.

Ces groupes sont administrés par des jeunes, inscrits également à des groupes proches de l'UMP ou qui comptent dans leurs "amis" -la notion clef de ce réseau très à la mode - des personnes appartenant à ce parti.

Sur facebook.com, le "Collectif contre la grève des transports du 13 novembre", déclenchée en réaction au projet gouvernemental de réforme des régimes spéciaux de retraite, compte plus de 3.500 membres. Son administrateur est un jeune également inscrit dans des groupes liés à l'UMP ("Jeunes populaires de Paris", "Jeunes actifs UMP", "Rachida Dati pour Paris").

Le groupe "Contre la grève générale des transports" a 1.000 membres. Son administrateur a des "amis" (ou contacts) qui travaillent à l'UMP.

Un "groupe contre la grève du 20 novembre" -qui concernera les fonctionnaires - recense 3.000 membres. Son créateur compte parmi ses "amis" sur Facebook Michèle Alliot-Marie, la ministre de l'Intérieur.

Il y a aussi un groupe "Contre les blocages et pour la liberté d'étudier" qui recense 1.400 membres hostiles aux mouvements de grève dans les universités. Les grévistes protestent contre la loi Pécresse sur l'autonomie de l'université.

Pour le moment, les groupes soutenant les grèves font nettement moins recette sur Facebook.


C'est du grand n'importe quoi. Je suis inscrit dans ce groupe, ce n'est pas pour autant que je suis encarté UMP ni même démarché par ce parti. D'ailleurs pourquoi associer les anti-grèvistes à l'UMP ? C'est une nouvelle tendance que de croire que tous ceux qui n'approuvent pas les grèves (dont les dernières sont assez marquées par l'extrême gauche) sont automatiquement de droite ?
Il faut que ces messieurs évoluent avec leur temps. La droite n'est pas derrière tout. Et même si Facebook devient une curiosité à la mode (alors que ce n'est qu'un site de réseau social en plus qui n'apporte pas grand chose de nouveau dans la façon de se faire des relations sur Internet), il faut le prendre comme tel sans fantasmer sur la présence des hommes politiques (Les politiques français commencent à s'aventurer sur Facebook) ou autre.

2 commentaires:

Antonin a dit…

Evidemment, tous ceux qui sont contre les grèves ne sont pas de l'UMP. Mais si on est contre les grèves, y a de fortes chances pour qu'on soit pour les lois misent en oeuvre et donc qu'on soutienne l'UMP.

Facebook est actuellement le meilleur réseau social et je le trouve au contraire très novateur car très aboutit, extensible et personnalisable.

Marc a dit…

Salut

Je suis donc l'administrateur de ce groupe. Il est vrai que j'appartiens à des groupes UMP mais comme le dit Christophe, et comme je l'explique également sur mon blog, ce groupe n'a strictement aucun rapport avec la politique. J'ai supprimé des images pro-UMP même! J'appartiens à des groupes sur Gad Elmaleh aussi... ils aurait pu dire que les fans de Gad sont contre la grève ! ...

Merci Christophe de réagir également donc, et sur Libé aussi ;-)
J'ai écrit à l'AFP également.